Articles

Affichage des articles du juin, 2008

Le consommateur, ce nouveau créateur....

Image
Sephora US réalise, sur le web une opération avec Smashbox (et l'agence Brickfish) intitulée : Are you the next Beauty Guru.

Chacun peut devenir make-up artiste virtuel, proposer son idée ou sa création maquillage, et devenir potentiellement la nouveau (ou la nouvelle) créateur (ou créatrice) d'une palette ou participer à la Fashion Week de Los Angeles. Une sorte de "project runaway" (la "nouvelle star" de la couture, émission animée par Heidi Klum aux US), dont les juges sont, les internautes eux-mêmes qui donnent leurs avis sur les différentes propositions. Quand le consom'acteur devient "make-up artist", une idée originale d'utilisation du web et de Laboratoire d'idées pour les marques.Ce soir, il y avait déjà plus de 200 idées postées sur le web, allant de la simple idée d'un nouveau produit ex: double mascara (mascara d'un côté, démaquillant de l'autre), a des looks réalisés avec photoshop (Nicole - cf photo ci-dessus)…

Déferlante verte de la rentrée

Image
Petits produits bio deviendront grands.... c'est en tout cas ce que semble révéler la prolifération des initiatives bio de la rentrée. Jusqu'alors perçu par la plupart des acteurs de la cosmétique comme une niche, la cosmétique bio qui représentait 2.5% du marché cosmétique en 2006, devrait atteindre, selon Opremys, 10% du marché en 2010 (source article www.franchise-magazine).
Jusqu'en 2006, ce sont les initiatives de marques de niche qui avaient été pionnières de ce mouvement, mais depuis fin 2006, le marché à d'abord connu un intérêt auprès de grands groupes via des mécanismes d'acquisition (ex: Sanoflore par L'Oréal), ou de prise de participation (Clarins et Kibio) ou de lancement via les licences (ex: CareByStellaMcCartney).
Plus récemment, le marché a débuté sa grande marche d'extensions bio de marques positionnées sur le naturel: OriginsOrganics (certifié USDA), l'Occitane avec sa ligne Karité et Coton Biologique et Bio Beauté byNuxe. D'après…