mercredi 21 janvier 2009

Quand les campagnes se font plus interactives....


Flower by Kenzo

Source : e.marketing.fr/ Decaux

Les nouvelles technologies et l'imagination laissent la place à des initiatives media qui mettent de plus en plus l'accent sur l'expérience consommateur.

Ainsi en décembre, Flower by Kenzo a disposé plus de 50 000 coquelicots à cueillir sur des 4x3 et des abribus. Un message cohérent avec l'univers de la marque centrée sur le coquelicot et le bonheur... (Agence:KR Media).

Source : Trendhunter /directdaily

Autre exemple, dans un autre univers, celui de la campagne interactive créée par Kara Grey (Tequila Advertising Agency - Nouvelle Zéelande). Cette campagne pour la marque d'aliments pour chien (Pedigree pet foods) permet à aux personnes de jouer avec un chiot virtuel tout en attendant le bus... Ensuite, ils sont invités à se connecter sur le site www.puppy.com.au pour des conseils de toute sorte.

Alors à quand les pubs-conseils de maquillage interactifs à l'arrêt de bus? Food for thought....



mardi 20 janvier 2009

L'effet Dolce


Dolce & Gabbana
source : elle.be


La nouvelle gamme de maquillage Dolce & Gabbana avait été annoncée fin 2008 dans FashionMag, la voilà confirmée sur le web via notamment le WWD.

Avec une collaboration avec le grand géant américain Procter&Gamble, la make-up artist Pat MacGrath la marque Italienne sous la direction de Stefano Gabbana et Domenico Dolce va certainement être une affaire à suivre dans les prochains mois.

1. Une nouvelle marque de maquillage en temps de crise...
Serait-ce l'effet "Lipstick Theory" remis en avant par CosmeticDesign - théorie "prouvée" selon laquelle lors de récessions économiques, le consommateur remplace les achats à forte valeur (ex: voitures, meubles) pour se diriger vers des achats "plaisirs" accessibles , tels que le rouge à lèvre,...


Pourtant, le marché du maquillage étant un marché difficile à pénétrer (par le nombre de référence, le cout d'un lancement, et les marges moins attractives que d'autres axes), un lancement de ce type (avec en plus une égérie de taille) est une aventure pleine d'audace.

2. Une étape clé pour la construction de la marque.

A lire l'article du WWD, les intentions de la marque Dolce Gabbana sont avant tout de se construire une vrai légitimité dans l'univers de la beauté. Le maquillage devient dès lors un levier nécessaire pour s'installer auprès des autres grandes Maisons qui ont réussi dans l'univer de la beauté et se préparer d'autres extensions dans le futur (le soin?).

De toute évidence, la marque construira cette légitimité via une campagne publicitaire d'envergure, ayant choisi la très aspirationnelle Scarlett Johansson comme égérie. Une construction de marque progressive et très sélective, avec une présence dans les "flagship doors" des principales villes dans le monde ( 100 points de vente d'ici 2010).

3. Le retour du style "Bombshell" ...
La campagne publicitaire inspirée des pauses de Marylin Monroe et qui font partie de la tendance "bombshell". La "bombshell" c'est l'image de la "bombe" de l'après guerre, chevelure platine, hissée sur les talons aiguilles et lèvres rebondies au rouge sexy.




Source : Amazon.com


Une vision de la féminité/glamour, véritable tendance du moment... Son manuel (The Manual of Style), un relais dans bon nombres de campagnes publicitaires (ex: LAMB de Gwenn Stefani), dans le design des produits de maquillage type Benefit ou Tarte, les sémentiques du "gorgeous", "glamour", "sexy",... jusqu'au dernier numéro du magazine Jalouse (Janvier 09) sur le thème "Bombasse Mode d'emploi" . La "Bombshell" revient, et la marque Dolce Gabbana participe à se retour.


Le lancement de Dolce Gabbana en ce début d'année morose, c'est également la preuve que l'innovation et l'audace reste le remède anti-crise! C'est l'Effet Dolce!

Affaire à suivre....




lundi 12 janvier 2009

La Cosmétique Biodégradable


Source: Site Kiehl's


Développement durable, empreinte Carbonne, recyclage, biodégradable,... un discours actuel plus prépondérant dans les industries automobile que dans l'industrie cosmétique dont la facette verte en France est surtout dominée par le "naturel" ou le "bio".


Innovation "durable", Kiehl's a lancé fin 2008 un savon liquide eco-performant et 100% biodégradable ( limité à 28 jours sous terre) . Certains ingrédients sont d’origine végétale (Aloe, noix de coco et glycérine), et le produit est garanti sans parabène. Le contenant répond à la même logique d’éco-conception puisqu’il est réalisé en PCR recyclé et recyclable de l’étiquette à la pompe, et garanti sans PVC.

Tout en restant fidèle à son héritage de coeur (et de marque dans les coeurs des célébrités), Kiehl's associe aujourd'hui son nom à celui de Brad Pitt au soutien de sa Jolie Pitt Foundation Eco System créée en aide aux sinistrés de l'ouragan Katrina. Cette fondation caritative vise notamment à appuyer les efforts de "Make it Right", un organisme qui contribue au financement de logements écologiquement durables.

Brad Pitt lui même y a apporté sa touche par un message à la main et un autographe.

Tous les bénéfices du Nettoyant Corps biodégradable Aloé Vera seront ainsi reversés à 100% à JPF Eco Systems. Des bénéfices attendus à hauteur d'un million de dollars, soit l’initiative la plus importante de l’histoire de Kiehl’s.


Pour en savoir plus: site kiehl's