La beauté "locavore" - une nouvelle facette de la beauté green

Le Guide du Locavore - Anne-Sophie Novel




Au départ, le mouvement "Locavore" était celui des adeptes du local : le principe consistait à sélectionner des produits alimentaires dont l'origine géographique se situait dans un périmètre d'environ 160 kms. Ce mouvement prônant initialement la nécessaire adaptation de l'homme à son environnement a pris de nouveaux airs avec la montée des choix écologiques (réduction de l'impact carbone) et plus récemment l'envie plus altruiste de privilégier les petits producteurs.

Désormais, certaines marques de beauté semblent prendre cette direction et en particulier les marques de niche, comme celles présentes au Salon Beyond Beauty 2010. Leur nouvel axe de conviction et de communication : privilégier le local, aider les petits producteurs et proposer des produits de beauté dont le "sourcing" et la fabrication se concentrent dans un périmètre restreint. Après le lait issu de petits producteurs, les paniers bio locaux,.etc., la cosmétique bio prend des allures locavore. De nos fourchettes à nos pots de crème, le pont est désormais bien là!

1. Le Made in France - Sourcing in France :


Pomarium


Privilégier la fabrication française et valoriser son patrimoine, c'est le credo de la marque POMARIUM. Le développement du commerce équitable local et la valorisation des vergers normands sont deux valeurs fortes de la marque qui puise ses actifs, les polyphénols de pommes, en Normandie. La créatrice de la marque, Fanny Marouani, intervenante dans la conférence du Beyond Beauty intitulée "En quoi la cosmétique peut-elle aider à préserver la biodiversité", s'engage avec POMARIUM sur un axe dépassant le bio et propose des projets de valorisation du patrimoine des vergers français et des ressources végétales locales. D'autres marques adoptent un discours de sourcing local comme PULPE DE VIE. Cette marque privilégie le développement durable de proximité et une cosmétique "smoothie" locale (fruits & légumes), fabrication 100% française, avec des producteurs locaux des PME du Sud (80% d'ingrédients locaux achetés frais) et un partenariat avec l'association "un toit pour les abeilles" qui aide à leur préservation. La marque OFFICINEA, marque bio créée par un Pharmacien-Cosmétologue, évoque une gamme cosmétique 100% française, "de la conception à la fabrication", mettant l'accent ici sur la transparence et l'information.

2. La Pharmacopée Méditérranéenne :

Solyvia

Initiatives similaires, Corse cette fois, avec la marque SOLYVIA et la revalorisation des ingrédients issus de la pharmacopée méditerranéenne, notamment les plantes issues du patrimoine floral de la Costa Sellorva. La marque utilise des plantes rares et endémiques comme l'immortelle, la ciste, la carotte sauvage, la myrte ou l'argousier et propose une gamme d'huiles essentielles en format roll-on, qui soigne tous les petits maux et qui s'emporte partout. D'autres marques prônent également les richesses du pays et leur utilisation comme ingrédients cosmétiques. C'est le cas d'autres marques présentent au zoom du Salon Beyond Beauty comme IMIZA et FLAMINIA.

Le locavore était également à l'honneur au salon du SIAL puisque le mouvement était initialement un mouvement alimentaire. La tendance locavore en beauté est plus récente et elle répond à un consommateur qui exige désormais plus de renseignements sur l'origine et le sourcing du produit qu'il achète. C'est également un axe intéressant notamment pour les marques de niche, qui s'allient ainsi avec des petites sociétés locales, et qui, en collaborant, accèdent à une dimension plus grande!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le rapport à la Beauté aux USA - 5 thématiques à suivre

Le déploiement des écrins de la beauté