dimanche 11 juillet 2010

Après les Locavores, voici les Fémivores!



La crise économique a fait émerger des nouveaux modèles de consommation en bousculant les acquis et en accélérant des prises de conscience sur la fragilité de notre système et de notre planète. Depuis quelques années, on parle d'un phénomène tout droit venu des USA, celui des locavores. Un consommateur privilégiant l'achat de produits locaux, afin de minimiser sont impact Carbone.
Même les produits cosmétiques avaient suivis cette tendance, avec, des revendications d'ingrédients sourcés localement (ex Pink, cosmétique green de la marque Victoria Secret privilégiant le "US-Sourced" ou Intelligent Nutrients, et ses ingrédients issus de la ferme du Wisconsin).
Depuis le début de l'année, on évoque une nouvelle "tribu" green venant tout droit des USA, qui prône le "do-it-yourself", la sauvegarde de la planète (en consommant local) et l'enrichissement spirituel personnel : ce sont les Fémivores.

Michelle Conlin, épouse de l'auteur du livre "No Impact Man", fait partie de ces adeptes. Elles sont souvent diplômées, urbaines mais ont décidé de changer de vie de façon radicale. Elles sont locavores, mais veulent également se réinvestir dans la vie de leur foyer et se recentrer sur la relation avec leurs proches. Une façon de renouer avec un style de vie plus authentique. Au programme, des potagers qui se développent sur les toits des appartements ou dans les jardins (après la maison blanche, c'est 35% des foyers américans qui cultivent désormais leur potager), le déploiement du "home-making", et, pour certaines, l'abandon du blackberry!



Source : New York Times - "The Femivore's dilemma", Elle juin 2010 - "Les Green Féministes rentrent à la maison" et le livre "Radical Homemakers" - Shannon Hayes.

jeudi 8 juillet 2010

Quand le "street" marketing "station" marketing!



Cette année, de jolies initiatives de "street marketing" prennent des tournures de "subway" ou "trainstation" marketing.

Ikéa s'était invité en Mars 2010 sur les quais de métro à Paris, remplaçant dans 4 stations les meubles de quais par ceux d'Ikea (photo-ci-contre : source: www. paperblog.fr).




CK , en partenariat avec Sephora, avait lancé en février 2010 des animations et un distributeur façon "pocket store" dans 4 stations parisiennes (ici en photo ) .



Deux jolis coups médiatiques qui avaient créés le buzz et certainement démontré que le métro peut être un écrin parfait pour des campagnes originales!


La dernière opération en date se déroule à New-York et se déroule cette fois, dans une gare.
Début Juillet, la marque Clairol (groupe P&G) a démarré une opération intitulée "Mirror Moments", à la célébrissime station de "Grand Central Station".
La marque a planté un miroir géant, et avec la complicité de Angela Kinsey, a lancé cette campagne dont l'objectif serait de booster la confiance que les femmes ont elle lorsqu'elles se regardent dans une miroir, tout en s'associant à une oeuvre caritative (Dress for success) et en mettant en avant/conseillant la marque Nice'n' easy.
Une opération en parfaite cohérence avec leur publicité télé (où Angela donne des conseils couleur avec une complicité et un ton particulier - en sortant d'un miroir) - a voir ici.

Au final, ces opérations sont des sources de buzz, et ont l'avantage d'attirer la sympathie envers des marques qui réussissent à nous surprendre et à égayer notre quotidien!

Sur le site http://www.clairol.com/ on peut découvrir les extraits de ces moments inédits de ce miroir nomade et chaque fois que la vidéo est partagée, P&G donnera $1 à l'association Dress for Success.

Alors, Cosmeticseeds.com relève le défi et nous espérons faire monter la cagnotte!














Source : WWD, Reuters,