La pensée "positively Green" investit la Beauté

Crédit Photo : istock.com

Quelles sont les dernières tendances du "Naturel" et quels sont les enseignements pour les acteurs de la cosmétique? Voilà quelques unes des questions abordées par la trentaine d'intervenants lors des conférences du Natural Beauty Summit les 22 et 23 Novembre derniers.

Un marché de la cosmétique naturel qui a connu une progression de +15% ces 5 dernières années:
Malgré la crise, la croissance de la catégorie "naturelle (= Natural inspired + Truly Natural) " a progressé bien au delà du marché, atteignant $ 23,1 milliards en 2010 (contre $ 20.1 milliards en 2009), selon la société Kline. La progression la plus impressionnante est celle du marché Brésilien (+21%). Chez DataMonitor, la Chine, autre marché émergent, aurait connu une progression de 27,1% en moyenne sur le segment naturel. Les prévisions de la société Kline restent optimiste pour les 5 années futures, avec une estimation de 12% de croissance dans les 5 prochaines années.


Crédit Photo: Lush.co.uk.com

Le consommateur s'oriente vers un choix de plus en plus éthique, guidant son acte d'achat au delà du choix de la formulation naturelle/bio:
Un sens civique de plus en plus important, avec une prise de conscience croissante de l'impact de son choix de consommation dans les grands enjeux sociaux et environnementaux. Luckshie Haran, de la société DataMonitor, évoque le "consumer citizenship". L'enjeu pour les marques étant celui d'une transparence/traçabilité, non seulement en terme d'ingrédients, mais également sur l'origine des ingrédients (impact Fair Trade), le type de tests effectués (avec la croissance des réticences des tests sur animaux), l'impact environnemental des produits et la politique sociale de l'entreprise. En bref, un consommateur recherchant plus d'information et qui privilégiera les marques qui lui en donnent.
Crédit Photo: www.thebodyshop-usa.com

Un concept de beauté de plus en plus holistique, le choix éthique amenant au bien-être. D'après une étude de DataMonitor menée en Aout 2008 dans 15 pays, le fait d'avoir un style de vie éthique et durable ("ethical or sustainable lifestyle") est important ou très important pour le bien-être pour 71% des répondants. Mais attention, ces attributs ne se font pas au détriment d'autres incontournable du succès d'un produit de beauté (efficacité, sensorialité,...) mais se rajoutent en critères supplémentaires influençant le choix d'un consommateur de plus en plus courtisé.


Crédit photo : www.good-guide.com


Au delà du contrat "classique" consommateur-marque, 4 nouvelles valeurs sont incontournables. Le Respect, l'Engagement, la Transparence et l'Education. Selon Michel Gutsatz, alors que le climat reste un climat d'incertitude et de risque économique fort, le consommateur est à la recherche de nouvelles valeurs, plus responsables, qu'il puise au quotidien, à travers sa consommation. Un consommateur de plus en plus responsable, vigilant, qui a les outils pour rechercher ses informations et qui priorise son choix grâce à son réseau et ses sources d'informations (web,..).

En conclusion, un marché en croissance, aux perspectives positives et un consommateur en quête de plus que la promesse produit, pour un achat positif et "constructif", au delà de son plaisir personnel. Après le "Green" axé sur le "no", c'est sans doute la voie pour une attitude "positively green".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le rapport à la Beauté aux USA - 5 thématiques à suivre

Du désir de singularité à l’envie de liberté: Le nouveau luxe et ses expressions dans la beauté (première partie)

Le déploiement des écrins de la beauté