vendredi 7 janvier 2011

Ecrin de parfums!

Crédit photo : cosmeticseeds.com



Fin Octobre 2010, la boutique-écrin de la maison Lubin ouvrait à Paris, nichée dans le quartier de Saint Sulpice (21 rue des Canettes, Paris 6e). A la façon d'un boudoir, cette adresse est avant tout une adresse de découverte des fragrances de la Maison, un lieu d'initiation grâce à un orgue à Parfum révélant les accords des créations de la marque.
Lubin, maison créée après la Révolution en 1798 par Pierre François Lubin, était le parfumeur des souverains de France et d'Europe au 19e siècle. La maison connait depuis 2003 une renaissance orchestrée par son nouveau propriétaire, Gilles Thévenin, qui fait revivre progressivement le patrimoine de la marque. A ses côtés, Thomas Fontaine, Parfumeur Créateur, réinterprète ces formules d'antan avec comme challenge, une adaptation respectueuse à la fois du territoire de la marque, de l'esprit des fragrances originales et de la législation actuelle.


Thomas Fontaine


Crédit Photo: cosmeticseeds.com



Zoom sur le back stage de cette renaissance olfactive, avec l'interview de Thomas Fontaine:


Quelle a été votre inspiration dans la création olfactive des parfums Lubin? Elle a été double. Dans un premier temps, le travail sur d'anciennes formules que j'ai remises au goût du jour. C'est le cas de la fragrance Gin Fizz, un cocktail pétillant et frais, créé en hommage à Grace Kelly et qui évoque l'esprit des "bars américains" des années 50. En note de tête, bergamote et citron de Sicile, et mandarine. En note de coeur, l'iris le galbanum et les absolus de rose et jasmin et en sillage, le lys des ruisseaux, benjoin et iris de Florence.

Dans un second temps, s'inspirer de la marque Lubin, une marque forte en identité et en histoire. S'en inspirer est assez simple, la retranscription fidèle de son histoire est plus compliquée, mais c'est là l'intérêt du métier! Le travail que nous avons réalisé sur les bougies consistait à interpréter un véritable parcours olfactif autour de 12 fragrances pour la maison. Jardin d'Akbar, Baies de Korrigan, Ambre d'Attique, autant d'invitations au voyage sensoriel.


Quelle est la création qui vous semble la plus originale?

J'espère qu'elles le sont toutes! Mais j'ai un faible (affectif) pour Figaro, hommage au Barbier de Séville pour ce Vétiver gourmand. A l'originalité du nom répond celle de la construction olfactive. Puis Inédite, un parfum épicé et sucré accompagné d'un sillage floral, d'héliotrope et de lilas.


Quel serait votre rêve de création pour la marque? La prochaine création bien sûr, celle qui, déjà en préparation, me laisse espérer un très grand succès, mais celle-ci faite, je sais que ce sera la suivante...


A suivre....

mardi 4 janvier 2011

La pensée "positively Green" investit la Beauté

Crédit Photo : istock.com

Quelles sont les dernières tendances du "Naturel" et quels sont les enseignements pour les acteurs de la cosmétique? Voilà quelques unes des questions abordées par la trentaine d'intervenants lors des conférences du Natural Beauty Summit les 22 et 23 Novembre derniers.

Un marché de la cosmétique naturel qui a connu une progression de +15% ces 5 dernières années:
Malgré la crise, la croissance de la catégorie "naturelle (= Natural inspired + Truly Natural) " a progressé bien au delà du marché, atteignant $ 23,1 milliards en 2010 (contre $ 20.1 milliards en 2009), selon la société Kline. La progression la plus impressionnante est celle du marché Brésilien (+21%). Chez DataMonitor, la Chine, autre marché émergent, aurait connu une progression de 27,1% en moyenne sur le segment naturel. Les prévisions de la société Kline restent optimiste pour les 5 années futures, avec une estimation de 12% de croissance dans les 5 prochaines années.


Crédit Photo: Lush.co.uk.com

Le consommateur s'oriente vers un choix de plus en plus éthique, guidant son acte d'achat au delà du choix de la formulation naturelle/bio:
Un sens civique de plus en plus important, avec une prise de conscience croissante de l'impact de son choix de consommation dans les grands enjeux sociaux et environnementaux. Luckshie Haran, de la société DataMonitor, évoque le "consumer citizenship". L'enjeu pour les marques étant celui d'une transparence/traçabilité, non seulement en terme d'ingrédients, mais également sur l'origine des ingrédients (impact Fair Trade), le type de tests effectués (avec la croissance des réticences des tests sur animaux), l'impact environnemental des produits et la politique sociale de l'entreprise. En bref, un consommateur recherchant plus d'information et qui privilégiera les marques qui lui en donnent.
Crédit Photo: www.thebodyshop-usa.com

Un concept de beauté de plus en plus holistique, le choix éthique amenant au bien-être. D'après une étude de DataMonitor menée en Aout 2008 dans 15 pays, le fait d'avoir un style de vie éthique et durable ("ethical or sustainable lifestyle") est important ou très important pour le bien-être pour 71% des répondants. Mais attention, ces attributs ne se font pas au détriment d'autres incontournable du succès d'un produit de beauté (efficacité, sensorialité,...) mais se rajoutent en critères supplémentaires influençant le choix d'un consommateur de plus en plus courtisé.


Crédit photo : www.good-guide.com


Au delà du contrat "classique" consommateur-marque, 4 nouvelles valeurs sont incontournables. Le Respect, l'Engagement, la Transparence et l'Education. Selon Michel Gutsatz, alors que le climat reste un climat d'incertitude et de risque économique fort, le consommateur est à la recherche de nouvelles valeurs, plus responsables, qu'il puise au quotidien, à travers sa consommation. Un consommateur de plus en plus responsable, vigilant, qui a les outils pour rechercher ses informations et qui priorise son choix grâce à son réseau et ses sources d'informations (web,..).

En conclusion, un marché en croissance, aux perspectives positives et un consommateur en quête de plus que la promesse produit, pour un achat positif et "constructif", au delà de son plaisir personnel. Après le "Green" axé sur le "no", c'est sans doute la voie pour une attitude "positively green".