Zoom USA - Lifestyle Urbain et Pollution – Le nouveau combat de la beauté


Crédit Photo: Fotolia - copyright triocean
Le lifestyle urbain a longtemps été synonyme de nomadisme « on-the-go », d’activité, de performance et de satisfaction. La femme urbaine, hyperconnectée et hyperactive, est symbole de modernité et de progrès.
Mais peu à peu les alertes concernant les dangers de la pollution sur la santé inquiètent. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) considère la pollution comme le plus grand facteur de risque environnemental et un rapport de 2014 de l’American Lung Association annonçait que près de 50% des américains vivaient dans des zones où la pollution atteignait des niveaux néfastes pour la santé. Mais les risques sur notre peau font l’objet d’une profusion d’articles et de produits se positionnant sur ce créneau.

La pollution, l’ennemi à abattre
Le soleil n’est donc plus le seul facteur environnemental en ligne de mire mais les facteurs polluants, comme l’ozone ou les particules polluantes PM 2,5 à la tailles 20 fois inférieur à la taille d’un pore cutané(1) s’infiltreraient dans la peau, provoquant un mécanisme d’inflammation, d’oxydation et des atteintes à l’ADN de la cellule.
Désormais, les revendications « anti-pollution » ou protégeant de la pollution sont aujourd’hui en croissance aux USA.  Selon Mintel, 30% des utilisatrices de soin s’inquiètent des effets de la pollution sur leur peau (2).  Déshydratation, rougeurs, taches, rides, eczéma, acné,… sont autant d’impacts de la pollution sur la peau.  Les marques multiplient dès lors les revendications  antipollution et arrivent à traduire ce qui est invisible (les agressions) en conséquences visibles sur la peau.
Il s’en suit un rituel urbain, visant à chasser les éléments polluants de la peau, défendre la peau puis la protéger en surface.

La stratégie du karcher – désincruster !
Première étape, le nettoyage. Clarisonic s’est hissé comme précurseur des revendications anti-pollution avec ses communications « side-by-side », le avant après prouvant l’efficacité désincrustante de l’appareil sur la peau. La marque annonce que la brosse Clarisonic permet de retirer plus de 30 fois plus de polluants qu’un nettoyage manuel(3).
SuperCleanse de Glamglow
Les nettoyants détoxifiants, clarifiants et désincrustants sont les nouveaux héros des temps modernes. Alors que les masques à l’argile ont fait fureur, ils laissent la place aux nettoyants à l’argile ou même au charbon, de couleur foncée à l’application et qui se transforment en crème onctueuse au contact de l’eau. SuperCleanse de Glamglow ou Bioré Charcoal Pore Minimizer lancés en 2015 font partie des produits emblématiques de cette tendance du « dirty cleansing ». Des étapes permettant à la peau de se libérer et de respirer.

La stratégie de défense – neutraliser les agresseurs
copyright - skinceuticals
Les antioxydants reviennent en force comme les « it molécules » qui permettent de neutraliser les effets néfastes de la pollution sur l’intégrité de notre peau. Les dermatologues recommandent l’utilisation de sérum antioxydant par voie topique et une alimentation riche en antioxydants (thé vert, chocolat noir, baies, grenade, légumes verts à feuille, …). Parmi les marques, Skinceuticals CE Ferulic dont les dernières études ont démontré une amélioration de la peroxidation lipidique induites par l’ozone est réduite de 51%.  D’après le communiqué SkinCeuticals. « Nous sommes à la pointe des découvertes des mécanismes de la pollution sur la peau. Les niveaux dangereux d’ozones ne vont pas baisser. Prévenir leurs effets sur la peau est important pour la santé de la peau. ».

La stratégie du bouclier – protéger
Le Soin Inc Hydrating Shield SPF30 PA ++ 
Que ce soit les soins quotidiens ou les soins teintés, les nouvelles revendications de produits boucliers contre la pollution sont en vogue. Le Soin Inc Hydrating Shield SPF30 PA ++ fait partie de ces soins urbains multi-tâche qui protègent la peau contre les agressions environnementales – météo, pollution, stress et soleil. Gorgé de vitamine E pour protéger, d’extrait de réglisse aux propriétés anti-inflammatoires et d’acide hyaluronique, il est doté de filtres et annonce une protection UVA PA ++. Les crèmes teintées prennent également des allures de protecteurs environnementaux. Ainsi, la crème teintée Dr. Jart+ Ceramin Day Tint SPF15 propose une crème teintée multi-action, qui peut même être utilisée avant la « BB cream », pour une protection de la peau contre les facteurs environnementaux.

En conclusion, certains parlent de la vague anti-pollution comme le « next sun », la prochaine vague de protection comme l’ont été les protecteurs UVs qui se sont infiltrés dans nos soins et maquillages. Une vague déjà forte en Asie et qui commence à s'installer aux Etats-Unis. En tout cas, l’un des nouveaux combats de la beauté urbaine d’un pays où 81,6% des habitants se situent en ville. A suivre…



Sources : (1) Article Marie-Claire USA – Sept 2014
(2) Mintel – Skincare fights back to protect against pollution – by Emmanuelle Moeglin, October 31st, 2014
(3) Methods of Assessing Cleansing Efficacy of a Sonic Care Brush - Tadlock L MD, Henes E, Rapaka S, Kearney M, Jauquet C, Winterscheid M, Ortblad K MHA, and Peterson G PhD - Pacific Bioscience Laboratories; Redmond, WA, USA
(4) SkinCeuticals Announces A Breakthrough In Pollution Protection
New Findings Quantify Antioxidant Protection from Pollution-Induced Oxidative Damage

(5) United Nations, Department of Economic and Social Affairs, Population Division (2014).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le rapport à la Beauté aux USA - 5 thématiques à suivre

Le déploiement des écrins de la beauté

Du désir de singularité à l’envie de liberté: Le nouveau luxe et ses expressions dans la beauté (première partie)